Contact us
My Cart
0,00
My Cart
0,00
Blog
Cannabis sativa

4 bonnes raisons d’aimer le chanvre

Pourquoi sacrifier nos forêts centenaires, continuer la coûteuse exploitation de nos minéraux, si nous pouvons obtenir l’équivalent avec la récolte annuelle du chanvre…? Henry Ford

Les premières utilisations du chanvre, découvertes par des archéologues en Chine, remontent à plus de 8000 ans avant notre ère. Le chanvre est de ce fait l’une des premières plantes domestiquées par l’espèce humaine. Il servait à s’habiller, à se nourrir et même à se soigner. Toutes les parties du chanvre peuvent être utilisées, de la paille en passant par le chènevis (la graine) mais aussi sa fleur. La paille est utilisée pour fabriquer de la fibre, de la chènevotte et de la poudre. La graine (le chènevis) se consomme en entier ou est utilisée pour fabriquer de nombreux produits et de l’huile. Nous vous proposons un petit tour d’horizon des avantages de cette fabuleuse plante, le cannabis sativa.

1- Beauté | Une vraie huile prodigieuse

L’huile de chanvre, extraite de ses graines, est de couleur verte et présente une odeur d’herbe verte ainsi que de noisette. Riche en acides gras essentiels polyinsaturés(omega-3 et 6), en acides gras mono-insaturés (oméga-9) et en acides gras saturés (acide stéaridonique), elle est recommandée pour le soin de tout les types de peaux. Elle prévient et traite les rougeurs et les irritations, hydrate et limite la perte en eau, adoucie et nourrit. Une vraie huile prodigieuse à découvrir plus en détail sur notre article “Les bienfaits cutanés de l’huile de chanvre“.

2- Alimentation | Une richesse nutritionnelle inestimable

Les graines de chanvre renferment 30% d’une huile reconnue pour son équilibre parfait entre omégas-3 et oméga-6, des acides gras essentiels que l’organisme ne peut pas synthétiser lui-même. Les omégas-6 sont essentiels à notre organisme et particulièrement au bon fonctionnement du système immunitaire. L’équilibre parfait entre oméga-6 et omega-3 serait de 3:1 alors que nous sommes, en Europe, aux alentours de 10:1. Ces excès en oméga-6 provoquent des maladies cardio-vasculaires et favorisent un terrain inflammatoire. Il est particulièrement intéressant d’intégrer l’huile de chanvre dans son alimentation en remplacement des huiles traditionnellement consommées comme l’huile de tournesol (très riche en oméga-6 et pauvre en omega-3).

Les graines de chanvre sont également très riches en protéines de qualité, elles contiennent les huit acides aminés essentiels à l’organisme parmi eux : le tryptophane, la lysine, la méthionine, la phénylanine, la thréonine, la valine, la leucine et l’isoleucine. La protéine de chanvre est constituée de globuline, dont la structure est proche des protéines du sang, aidant à la production de masse musculaire. La graine de chanvre est une source de protéines d’excellente qualité.

Elles sont également intéressante pour leur concentration en acides aminés ramifiés favorisant la construction cellulaire et la réparation musculaire. Elles renferment également de nombreux minéraux et vitamines.

3- Écologie | Champion du développement durable

Henri Ford disait en 1933 : “Pourquoi sacrifier nos forêts centenaires, continuer la coûteuse exploitation de nos minéraux, si nous pouvons obtenir l’équivalent avec la récolte annuelle du chanvre…?”.

Il avait raison, le chanvre est LA plante qui pourrait résoudre bien des problèmes liées au réchauffement climatique et à la surconsommation. Contrairement à de nombreuses autres plantes, elle résiste remarquablement à la chaleur et au manque d’eau. On raconte même qu’en Australie, les premiers colons ont survécus à deux famines grâce à la culture du chanvre qui leur apportait des graines pour les protéines et des feuilles pour les fibres. Le chanvre s’adapte très bien à nos terres, pas étonnant après 8000 ans de culture. Outre ses énormes capacités d’adaptation, il présente de nombreux autres avantages comme la capacité d’aérer le sol, d’empêcher le développement des mauvaises herbes et de résister aux maladies rendant inutile l’utilisation de produits phytosanitaires. Il est également l’ami de la biodiversité et attire les prédateurs de ravageurs grâce à sa densité accueillante. Enfin, il est un excellent stockeur de dioxyde de carbone et à la capacité de traiter autant de CO2 qu’une forêt (15t par hectare) pendant sa culture.

Après une culture chanvrière, le sol reste propre, meuble et léger contrairement aux autres cultures intensives qui épuisent nos sols et détruisent la vie microbienne. On vous l’avez dit, le chanvre est le champion toutes catégories en matière de développement durable.

Cannabis sativa
Cannabis sativa
4- Matériau | Une résistance à toute épreuve

L’utilisation du chanvre en tant que matériau touche de nombreux horizons. Saviez-vous que le chanvre était utilisé dans la fabrication de billets de banque mais aussi de papiers à cigarette ou encore de livres ? Il est également utilisé pour la fabrication de vêtements, de litières pour animaux, de papier, de plastique 100% végétal, de carrosseries, de cordages et même de bio-carburants. Son principal atout est une grande résistance dans le temps et aux chocs. Il pourrait remplacer efficacement les énergies fossiles, les produits et activités nocives pour l’environnement (plastique, déforestation, culture intensive du coton, etc.).

Alors pourquoi le chanvre n’a pas toute sa place dans notre vie quotidienne, comme il l’était avant ? Plusieurs raisons l’expliquent comme une prohibition infondée dans les année 1920 aux Etats-unis, l’apparition des lobbyings (pétrole, coton, etc.) ou encore le manque de cultures chanvrières en Europe. Tous ces faits ont freinés son développement mais les choses changent et les super-pouvoirs du chanvre sont de plus en plus revalorisés alors gardons espoir !

L.D

Sources : “Le chanvre” de Claire Bulté, “Le chanvre, du rêve aux mille utilités” de Alexis Chanebau.

Laissez un commentaire